Accès direct

Un patrimoine vernaculaire lié aux modes de vie antérieurs

Le territoire de la Communauté de communes est jalonné d’éléments de patrimoine appelé patrimoine vernaculaire. Ces éléments sont souvent liés à l’eau et aux croyances et constituent un témoin de l’histoire et des activités humaines. De nombreux chemins de randonnées permettent de découvrir ce patrimoine.

Le patrimoine lié à l’eau

Les lavoirs, pressoirs, moulins, fontaines et puits témoignent d’activités anciennes et d’un mode de vie collectif. La quasi-totalité des communes possède un lavoir, une fontaine, un moulin ou un puit. Les lavoirs prennent différentes formes mais avaient un rôle social essentiel. Les puits sont visibles sur les places de villages ainsi que dans certaines cours privées ou le long de chemins. A partir du VIIIe siècle, le moulin à eau remplace progressivement la meule à main. Dès le XIe siècle, les eaux du Petit et du Grand Morin furent utilisées comme force hydraulique pour moudre le blé. La plupart ont cependant disparu aujourd’hui, mais on peut désormais observer que certaines vannes des installations des moulins sont utilisées pour réguler les crues. D’autres moulins sont transformés en hébergement touristique ou privé.

Les monuments religieux

La plupart des églises de la Communauté de communes ont été construites entre le Xe siècle et le XIIIe siècle et ont connu des rénovations depuis.

Le prieuré de la Ferté-Gaucher est une propriété privée inscrite à l’inventaire des monuments historiques tout comme l’église de Choisy-en-Brie, celle de Leudon-en-Brie et celle de Lescherolles.

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet